Publication !

Grégory Meyer, nouveau MCU au sein de notre équipe vient de publier un article en premier auteur en collaboration avec une équipe hongroise (où il a effectué son postdoctorat). Ce projet publié dans Current Pharmacology Design (IF = 3.87) s’est intéressé au mécanisme d’autophagie dans la reperfusion suite à une ischémie cardiaque sur un modèle de cœur isolé de souris.

Titre : The Cellular Autophagy Markers Beclin-1 and LC3B-II are Increased during Reperfusion in Fibrillated Mouse Hearts.

Le résumé est disponible en anglais ici.

 

Conférence 6 mai 2013 : Activité Physique et Santé !

Dans le cadre du programme d’accueil de chercheurs étrangers de l’Université d’Avignon, le Professeur Carsten Lundby de l’Université de Zurich (Suisse) donnera une conférence ayant pour thème : « Activité Physique et Santé ». Cette conférence sera suivie d’un échange en français entre les participants et le conférencier.

En partenariat avec le laboratoire de Pharm-Ecologie Cardiovasculaire et Sport Campus Avignon, cette conférence sera ouverte à l’ensemble des étudiants et des personnels de l’université mais également au grand public et notamment aux sportifs amateurs intéressés par les effets sur la santé et le système cardiovasculaire de l’activité physique et de l’entraînement sportif. Cette conférence s’intègre pleinement dans les objectifs du laboratoire de Pharm-Ecologie Cardiovasculaire et de Sport Campus Avignon de sensibiliser tous les publics à l’importance de la pratique d’une activité physique et d’une alimentation équilibrée sur la santé de chacun.

Le Pr. Carsten Lundby est directeur d’une équipe de recherche « Oxygen Transport and Utilization » (Transport et Utilisation de l’Oxygène) au sein de l’institut de Physiology de l’Université de Zurich, Suisse. Son équipe s’intéresse plus particulièrement aux effets de l’hypoxie et de l’entraînement sur les systèmes cardiorespiratoire et sanguins (EPO, métabolisme du fer,…). Il est également éditeur associé pour des revues scientifique spécialisées dans la physiologie humaine.

Congrès et Poster

Lors du 11th International Congress on Targeted Anticancer Therapies (TAT 2013), qui s’est tenu le 4 Mars 2013 à Paris, le Dr. RIVA-LAVIEILLE du LaPEC a présenté le poster suivant :

ANTICANCER DRUG AND SELENIUM-ENRICHED SPIRULINA PLATENSIS: A NEW CONCEPT FOR DRUG DELIVERY AND
HIGH ANTI-PROLIFERATIVE ACTIVITY.
University of Avignon, Avignon, France, Vita-Api, La Seyne-sur-Mer, France 

Les présentations de ce congrès ont été publiées dans le journal Annals of Oncology (IF.6.425)

Pour le résumé du poster cliquez ici.

Publication ! Couverture du journal ARS

Un article récemment accepté dans  la très bonne revue Antioxydant and Redox Signaling fait la couverture du journal au mois de Mars !

L’étude s’est intéressée au rôle du stress oxydant dans la contractilité cardiaque sur un modèle de rat insuffisant cardiaque : « Subendocardial Increase in Reactive Oxygen Species Production Affects Regional Contractile Function in Ischemic Heart Failure ».

Auteurs : Lucas Andre,1,* Jeremy Fauconnier,1,* Cyril Reboul,2,* Christine Feillet-Coudray,3 Pierre Meschin,1
Charlotte Farah,2 Gilles Fouret,3 Sylvain Richard,1 Alain Lacampagne,1 and Olivier Cazorla1.

Pour finir sur une bonne note et vous souhaitez de joyeuses fêtes de fin d’année !

 

L’université d’Avignon représentée par les STAPS, Sport Campus Avignon et le laboratoire de Pharm-Ecologie Cardiovasculaire en partenariat avec le service des sports de la ville d’Avignon va voyager dans toute la France avec ce petit clin d’œil de la part de la Fédération Française de Cardiologie qui utilisera sur sa plaquette de communication la photo du « Cœur vu du ciel »  réalisé lors de la manifestation le Parcours du Cœur 2012 en Avignon.


Charlotte Farah : Appelez moi Docteur !

Encore une doctorante devenue docteur hier après-midi… Charlotte Farah a défendu son travail de thèse intitulé « Sensibilité du coeur à l’ischémie-reperfusion et stratégie de cardioprotection par l’exercice : rôle spécifique de la eNOS myocardique » devant un jury international composé de chercheurs français, québécois et italiens.

Charlotte a été co-encadrée par le Dr. Cyril Reboul (Avignon) et le Dr. Stéphane Tanguy (Grenoble).

Bravo à elle pour ce travail intense et une très belle soutenance.

Un jeune Français sur 5 est en surpoids ou obèse…

Article paru dans le monde de ce jour : à lire ici !

Près d'un jeune Français sur cinq âgé de 15 à 25 ans (19 %) est en surpoids ou obèse, selon une enquête Ipsos rendue publique jeudi 11 octobre.

Près d’un jeune Français sur cinq âgé de 15 à 25 ans (19 %) est en surpoids ou obèse, selon une enquête Ipsos rendue publique jeudi 11 octobre. Parmi eux, trois sur dix n’en ont pas conscience puisqu’ils s’estiment minces ou de corpulence normale. Par ailleurs, plus d’un jeune Français sur deux (61 %) mange ses repas devant un écran au moins une fois sur deux, selon l’enquête.

Grignotage, repas sautés ou avalés à toute vitesse, budget réduit consacré à l’alimentation font partie de mauvaises habitudes relevées par l’enquête. L’alimentation n’est en effet pas un poste de dépense prioritaire pour les neuf millions de jeunes concernés : plus d’un sur quatre est prêt à sacrifier la qualité et la quantité de son alimentation au profit de son habillement (31 %) ou de la téléphonie mobile (25 %).

UN JEUNE SUR TROIS GRIGNOTE QUAND IL EST STRESSÉ

La sédentarité aggrave également les risques de surpoids et d’obésité : plus d’un jeune sur trois déclare ne pas faire de sport (38 %). Une proportion qui est presque d’un jeune sur deux dans les foyers les plus modestes (44 % contre 27 % pour les jeunes les plus aisés). En outre, 54 % disent ne pas manger à heure fixe au moins un repas sur deux, et 48 % « zappent » le petit-déjeuner au moins un matin sur deux. Enfin, plus d’un jeune sur trois reconnaît qu’en cas de stress, il lui arrive de grignoter toute la journée.

Les jeunes consacrent en moyenne peu de temps à leurs repas (9 minutes pour le petit-déjeuner, 24 minutes pour le déjeuner, 27 minutes pour le dîner). Près d’un jeune sur quatre (23 %) boit « souvent » des sodas pendant les repas contre seulement un sur six qui dit boire « très souvent » de l’eau. Seuls 38 % des intéressés déclarent consommer quotidiennement à la fois des fruits et des légumes. La vie professionnelle contraint 59 % des jeunes à déjeuner sur le pouce et, pour 32 % d’entre eux, à sauter la pause déjeuner.

FRACTURE SOCIALE EN MATIÈRE DE SURPOIDS

L’enquête, réalisée pour Doing Good Doing Well, société conseil dans le domaine social, confirme également la fracture sociale en matière de surpoids : la proportion de jeunes en surpoids ou obèses est d’un sur dix dans les foyers les plus aisés (revenu net mensuel supérieur à 3 000 euros, ce qui représente 10 % des foyers), alors qu’elle est d’un sur quatre parmi les foyers les plus modestes (revenu net mensuel inférieur à 1 250 euros, soit 24 % des foyers).