Midisciences-Avignon

« L’expérimentation animale : toujours d’actualité ? »
par Cyril Reboul

Jeudi 17 mai 2018, 13-14h
campus Jean-Henri Fabre, amphi des Agrosciences, Agroparc,

L’expérimentation animale fait partie intégrante de la biologie et de la biomédecine. Cette discipline est devenue au fil des années un outil essentiel afin de comprendre le fonctionnement de l’organisme animal et humain, permettant ainsi des avancées scientifiques et médicales. Son utilité, encore aujourd’hui, semble difficile à remettre en question, tant la complexité du vivant est loin d’avoir révélé tous ses secrets.
Néanmoins, cette pratique demeure sujette à polémique.
En effet, pendant de nombreuses années, en s’appuyant sur le concept d’animal-machine de Descartes, les expérimentateurs ne se sont posé que très peu de questions d’éthiques sur l’utilisation des modèles animaux. Aujourd’hui, il est clairement établi que les animaux sont des êtres sensibles. Ainsi, ces dernières années, les bonnes pratiques en expérimentation animale ont beaucoup évolué et ce domaine de la biologie s’est doté d’un certain nombre d’outils, notamment éthiques et juridiques, permettant d’encadrer les pratiques. La société civile demeure pourtant très peu informée de ces dernières avancées.

Café des Sciences -Avignon

Pour le prochain café des sciences, mercredi 16 mai, à 20 h 30, au restau­rant “Chez Françoise” , en Avignon , Alexan­dra Marziou, en 1ère année de doctorat STAPS au LaPEC, échangera avec le grand public sur son travail de thèse portant sur “L’effet de la vita­mine D et de l’exercice phy­sique sur la “beigisation” du tissu adipeux : impact sur l’obésité”.

Un nouvel article pour la team Reboul

Une nouvelle publication, réalisée dans le cadre d’une collaboration étroite entre le LaPEC (Doria Bouglhobra, Stephane Nottin, Sandrine Gayrard et Cyril Reboul) et l’Unité INSERM CNRS PhyMedExp de Montpellier (Nourdine Chakouri, Alain Lacampagne et Olivier Cazorla) vient d’être mis en ligne dans la revue International Journal of Cardiology. Cette étude fait l’objet d’un éditorial dans cette même revue (When enough is more than enough: The hidden side of the cardiac effects of intense physical exercise; Cavarretta et al., IJC 2018).

Ces travaux ont permis de montrer des interactions complexes entre les signalisations redox et adrénergiques à l’origine de désordres fonctionnelles de la machinerie contractile cardiaque pouvant contribuer à l’apparition d’une fatigue cardiaque après un exercice intense mais aussi possiblement au développement de différentes pathologies cardiaques.

Séminaire

Dans le cadre d’un programme ERASMUS nous avons le plaisir de recevoir le Pr Enrique Roche de l’Université Miguel Hernandez d’Elche (Espagne).

A cette occasion le Pr Roche fera un séminaire dans notre Laboratoire, le mardi 17/04/2018 à 12h30 sur le thème: 

 

« Plant-derived polyphenols help to correct obesity and overweight through different potential mechanisms »
Résumé: Emerging scientific evidence indicates that dietary supplements may become as a complement to diet and exercise for the treatment of obesity and related disorders. Our laboratory has developed a nutraceutical product combining polyphenolic extracts from Lippia citriodora (LC) and Hibiscus sabdariffa (HS) (under patent). In vitro studies show that polyphenolic extracts from LC + HS reduce intracellular lipid accumulation and decrease high glucose-induced oxidative stress and inflammation in adipocytes through the regulation of different metabolic pathways through activation of AMP-kinase. Most of these effects have been corroborated in hyperlipidemic animal models in which the continuous consumption of these polyphenolic extracts prevented fatty liver disease and improved lipid metabolism. Finally in human intervention studies, blood pressure lowering and satiating effects have also been corroborated in patients with metabolic syndrome. Therefore, LC + HS extracts have a potential in alleviating obesity and related pathologies that needs further exploration.

Un nouvel article pour la team Reboul!

3ème publication dans le cadre de la thèse de Sylvain Battault. On a montré que lors du développement de l’obesité, l’hyperactivation sympathique n’était pas associée à une hypertension parce que l’endothélium permet le limiter les effets vasopressifs de l’adrénaline. Ce phénomène semble expliquer par une suractivation de la eNOS lors de la stimulation des récepteurs alpha-adrénergiques.

On peu aussi écouter l’interview de Sylvain Battault par l’éditeur associé de la revue AJP Heart and Circulatory Physiology, en cliquant sur le lien suivant: http://ajpheart.podbean.com/mobile/e/endothelial-control-of-blood-pressure/

Une très belle publication dans la revue

« Journal of Nutritional Biochemistry »

qui est le fruit d’une collaboration entre le LaPEC et les Laboratoires SQPOV et NORT dans le cadre de la SFR TERSYS (axe 4)

 

Le jeudi 29 juin 2017, environ 80 personnes se sont réunies au Pôle Agrosciences de l’Université d’Avignon et des Pays de Vaucluse pour assister au séminaire

“Stress oxydant et désordres biologiques : Mythe ou réalité ?”

porté par Catherine RIVA et Cyril REBOUL (chercheurs au Laboratoire de Pharm-Ecologie Cardiovasculaire, EA4278 LaPEC) et co-responsable de l’axe 4 « Evaluation des effets biologiques (« valeur-santé ») des produits plus riches en micronutriments ».

RESUME SCIENTIFIQUE DE CETTE JOURNEE

par Catherine RIVA et Cyril REBOUL

Le stress oxydant est un phénomène partagé par l’ensemble du Vivant. Longtemps présenté comme un phénomène biologique délétère nuisant à l’intégrité biologique et au bon fonctionnement des organismes, celui-ci s’avère en fait bien plus complexe et semble aussi pouvoir jouer un rôle non négligeable dans la signalisation cellulaire. Au cours de cette journée intitulée « Stress oxydant et désordres biologiques : mythe ou réalité ? » portée par le nouvel axe 4 de la SFR TERSYS (Evaluation de la valeur-santé des produits frais et transformés en fonction de leur composition), nous avons pu aborder le stress oxydant sous différents angles, avec le point de vue du chimiste (JM Galano, UMR CNRS IBMM Montpellier/Avignon), du physiologiste végétal (L Urban, UMR Cirad Montpellier/Avignon) et du physiologiste animal (E Belaidi, UMR INSERM Grenoble).

La matinée a permis de faire apparaître la dualité et la complexité des phénomènes REDOX, à la fois essentiels pour le fonctionnement cellulaire mais pouvant aussi rapidement conduire à l’apparition d’un déséquilibre biologique que l’on peut qualifier de stress oxydant. L’après-midi, nous avons pu aborder les aspects réglementaires limitant l’usage des allégations avec le terme « anti-oxydant » (P. Fanca-Berthon, Naturex, Avignon), puis nous sommes rentrés dans la complexité des effets santé potentiels de stratégies antioxydantes nutritionnelles, d’abord avec la manière dont les antioxydants se comportent dans le tractus digestif (O. Dangles, UMR INRA, Avignon) puis avec le rôle essentiel du stress oxydant dans les effets santé cardiovasculaires des acides gras polyinsaturés (JY Leguennec, INSERM/CNRS Montpellier).

Au global, cette journée a permis d’explorer « le stress oxydant » selon une vision large, allant de la chimie à l’application santé tout en passant par la compréhension de l’origine et des effets biologiques des espèces réactives oxygénées. Elle a fait apparaitre que le stress oxydant ne peut que difficilement être abordé de manière dogmatique et se doit d’être étudié en tenant compte de toute sa complexité.

pour plus d’infos:

http://tersys.univ-avignon.fr/seminaire/retour-sur-stress-oxydant-et-desordres-biologiques-mythe-ou-realite/

Deux nouvelles publications de Philippe Obert en collaboration avec le Département de Cardiologie de l’Université de Belgrade (Serbie) et l’Université de Milan (Italie):

« The influence of type 2 diabetes and arterial hypertension on right
ventricular layer-specific mechanics » 

Acta Diabetol. 2016 Oct;53(5):791-7. doi: 10.1007/s00592-016-0874-9.

https://link.springer.com/article/10.1007%2Fs00592-016-0874-9

« Layer-specific deformation of the left ventricle in uncomplicated patients withtype 2 diabetes and arterial hypertension »

Arch Cardiovasc Dis. 2017 Sep 15. pii: S1875-2136(17)30156-0. doi: 10.1016/j.acvd.2017.01.014. [Epub ahead of print]

http://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S1875213617301560?via%3Dihub

De nouvelles publications pour les 6 premiers mois de l’année 2017…

Dans le domaine clinique,

Une publication par G. Walther, A. Vinet et P. Obert en collaboration avec le CNRS et l’INRA de l’Université Clermont-Auvergne dans BMJ Open. 2017 Apr 16;7(4):e013763. doi: 10.1136/bmjopen-2016-013763.

« Long-term cost reduction of routine medications following a residential programme combining physical activity and nutrition in the treatment of type 2 diabetes: a prospective cohort study »

lien: http://bmjopen.bmj.com/content/7/4/e013763.long

Une seconde de J. Loader et G. Walther en collaboration avec L’université catholique de Melbourne, Australie, dans Microvasc Res. 2017 Sep;113:29-39. doi: 10.1016/j.mvr.2017.04.006. Epub 2017 Apr 28.

« Assessing cutaneous microvascular function with iontophoresis : Avoiding non-specific vasodilation »

lien: http://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0026286217300717